Conférences 2018-2019

Jean-Paul Beaumont : Clinique des addictions et en particulier celle de l’alcoolisme

EPhEP, MTh1-ES3, le 10/01/2019

Je m’appelle Jean Paul Beaumont, je suis  psychanalyste membre de l’ALI et je m’occupe d’alcooliques depuis une trentaine d’années dans les hôpitaux de Paris. J’ai été alcoologue notamment à l’hôpital Cochin pendant très longtemps. Je vais essayer de vous parler un petit peu de ce que c’est que l’alcool en général, et pour les psychanalystes.

Jean-Paul Beaumont : Clinique des addictions et en particulier celle de l’alcoolisme

jean-Louis Chassaing : Le contemporain, est-il à la mode ?

Beaucoup de personnes aujourd’hui se questionnent sur le contemporain, sur l’actuel, d’où mon titre : Le contemporain, est-il à la mode ? Est-ce que ces termes sont équivalents : aujourd’hui, contemporain, la mode, l’actuel. Ce sont des mots que je reprendrai un peu tout à l’heure. Ces interrogations et ces études sont sous-tendues bien sûr par des soucis légitimes et notamment quelques inquiétudes quant à l’avenir voire déjà le présent. Actuellement tout va très vite. Mais aussi pour notre part, interrogations quant aux conditions d’exercice de notre pratique. Est-ce que notre pratique,...

jean-Louis Chassaing : Le contemporain, est-il à la mode ?

Omar Guerrero : Le traumatisme empêche-t-il de soigne ?

EPhEP, MTh1-ES3, le 6/12/2018

M. Bellet : Ce soir, c’est Omar Guerrero qui nous fait le plaisir de venir nous parler sur ce titre qu’il nous a proposé. Alors, pourquoi le traumatisme ? Parce que Omar travaille d’une part au Centre Primo Levi et pour une ONG également, EliseCare. Il est un peu au premier rang vis-à-vis de ces questions du traumatisme, donc il va vous préciser un peu les institutions pour lesquelles il travaille et il développera son sujet. Voilà, je lui passe la parole.

Omar Guerrero : Le traumatisme empêche-t-il de soigne ?

Alain Bellet : Le Nom du Père et sa forclusion dans les psychose

J’ai abordé la question des psychoses à partir de certains mécanismes caractéristiques, ces fameux phénomènes élémentaires, cet automatisme mental, et j’ai traversé très rapidement les mentions que pouvait en faire Freud, et bien évidemment la façon dont Lacan a abordé ces questions et en particulier à travers la forclusion du Nom-du-Père, thème éminemment présent dans son œuvre, dans sa réflexion, et éminemment problématique quand on cherche à l’appliquer directement à la clinique des patients. La notion de forclusion du Nom-du-Père est vraiment une notion théorique, et en trouver les...

Alain Bellet : Le Nom du Père et sa forclusion dans les psychose

Bernard Vandermersch : Comment les structures cliniques – et leur pathologies - se déduisent de la structure du langage

Qu’est-ce qu’une structure ?
1. On a coutume de parler de structures cliniques. Mais qu’entend-on par ce mot ?
La structure est l’hypothèse d’un réel inapparent derrière une forme, une réalité sensible, une suite de transformations.
Il y a une affinité certaine entre la notion de structure et celle de topologie puisque la topologie s’occupe de ce qui reste invariant quand on exerce des déformations continues sur un objet, supposé infiniment élastique, sans provoquer de déchirures, en respectant donc le voisinage de chaque point.

Bernard Vandermersch : Comment les structures cliniques – et leur pathologies - se déduisent de la structure du langage

Pages