Archives des éditos

Date de publication: 11-12-2018

Il y a comme d’habitude une question de vocabulaire.
L’échiquier politique s’enrichit ainsi d’un parti qui promeut l’insoumission. Et comme le fait remarquer son leader ce sont aujourd’hui ses idées qui sont dans la rue.
Certes mais, comble de la réussite, elles se manifestent du même mouvement contre la direction du parti, affrontée à l’insoumission de ses lieutenants.

Edito de Charles Melman : Les mots maux
Date de publication: 25-11-2018

Durant les siècles qui marquent la décomposition de l’Empire romain (cf : Pouvoir et persuasion dans l’Antiquité tardive, de Peter Brown le Seuil 2003), l’autorité avait pour signe distinctif la capacité  de bien-parler. Le pouvoir alors reconnu était celui de la rhétorique.

Il est notable qu’il en est toujours ainsi.

Car les...

Edito de Charles Melman : Façons de parler
Date de publication: 28-10-2018

On m’apprend – revues dites scientifiques relayées par les médias – que je ne suis qu’une bête que rien ne sépare de ses frères animaux.

En réalité c’est la ressortie d’une vieille histoire, marotte des médecins pour qui le biologisme donne la clé du comportement humain.

Certes elle n’est pas innocente puisqu’elle a régulièrement servi d’...

Edito de Charles Melman : Retenez-moi
Date de publication: 08-10-2018

Saint Paul disait donc que sans la loi nous ne connaîtrions pas le péché, autrement dit le désir puisqu’il est alimenté par ce qu’il ne vaudrait mieux pas, et donc par le mal devenu ainsi banal.

Je désire le mal, voilà bien ce que plus tard allait découvrir un Freud scandalisé dans l’inconscient tel que le lestent les interdits moraux (cf. “L’homme aux rats”)

...
Charles Melman : Intolérance
Date de publication: 22-09-2018

Freud a donc découvert chez ses patients mâles ce qui serait le pivot de la névrose : le refus de la séparation d’avec la  mère et le vœu de mort à l’égard du père afin de prendre sa place. Voilà au moins qui rend le petit bourgeois tragique alors qu’on l’imaginait mieux vu par Labiche.

Edito de Charles Melman : Œdipe crétin
Date de publication: 20-09-2018

Dans le cadre de la rotation des responsables de l’EPhEP, j’ai demandé à notre vice-doyen Claude Landman de prendre la charge que j’occupais, de Doyen de l’École.

De même Pierre-Yves Gaudard assurera la charge de vice-doyen laissée par Cl. Landman tandis que Angela Jesuino, ex-présidente de l’ALI, assurera celle tenue jusqu’ici par Marcel Czermak.

...
Edito de Charles Melman : Nominations dans l’École
Date de publication: 18-06-2018

Un dommage causé par le régime capitaliste n'est pas seulement lié à l'exploitation du travailleur mais, c'est moins aperçu, au fait de le priver du plaisir de travailler, de la jouissance qu'il y a à produire et de pouvoir être fier du résultat. Aussi à ses heures de liberté l'ouvrier va-t-il souvent bricoler chez lui, pour récupérer ce qui lui a été volé.

Edito de Charles Melman : Bonnes vacances !
Date de publication: 10-06-2018

Au moins deux facteurs semblent se conjuguer pour préparer le monde à venir.

La science d’abord qui lève les limites de ce qu’hier était impossible et dont l’efficacité en matière de procréation, entre autres, est remarquable.

Les progrès de l’économie de marché ensuite, apte à faire entrer dans l’échange ce qui jusqu’ici relevait de la propriété privée et à inventer des...

Edito de Charles Melman : Le sexe a-t-il un avenir ?
Date de publication: 27-05-2018

On apprend que l’ex-président Obama et sa femme s’engagent dans l’industrie du spectacle.
Comme Trump en vient, on peut se demander si le monde occidental entier ne se réduit pas aujourd’hui à un gigantesque écran.
Vivre pour un regard, c’est bien la vocation, semble-t-il, du citoyen ordinaire, looké comme s’il était sans cesse filmé.
La compétition dès lors se joue sur la qualité de l’image que l’...

Edito de Charles Melman : Show must go on
Date de publication: 13-05-2018

Le rapport contemporain à l’autorité oscille entre la dérision ou bien la dénonciation de sa violence. La perte de son possible caractère symbolique la réduit en effet à sa dimension réelle, risible dès lors qu’elle ne fait pas souffrir.

Les psy connaissent bien ces jeunes qui n’ont eu d’autre affrontement avec une autorité que celle  représentée par la matraque.

Edito de Charles Melman : L’autorisée

Pages